Filière auto : les 27 projets retenus par le Coram

Le CORAM - comité d'orientation pour la recherche automobile et mobilité a, lors de sa première réunion le 2 juillet,  dévoilé les 27 projets retenus dans le cadre du plan de soutien R&D de la filière.
 

La feuille de route technologique

Le comité d’orientation a validé la feuille de route technologique de la filière automobile, définissant les axes stratégiques d’investissement. Elle concerne, à court terme le développement des composants stratégiques pour la fabrication des véhicules électriques et hybrides rechargeables (les cellules, modules et packs des batteries, les moteurs et les transmissions électriques ainsi que l’électronique de puissance associée), et, à plus moyen terme, les systèmes à hydrogène pour la mobilité ainsi que le véhicule autonome et connecté. Cette feuille de route donne un cap clair pour la R&D de la filière automobile française : devenir dans les 10 prochaines années une des premières industries productrices de véhicules propres au monde.

150 M€ sont ainsi mobilisés dès 2020 dans le cadre du 3ème PIA pour contribuer à l’effort de relance de la filière. Le comité d’orientation a ainsi sélectionné 27 projets qui pourront être financés par l’Etat, en contrepartie d’engagements et d’investissements des industriels. Les projets les plus avancés démarreront d’ici début septembre 2020, après une phase d’instruction approfondie des projets sélectionnés par l’ADEME et Bpifrance.

Les projets en Grand Est

Groupe PSA

Projet « EMOTORS » (JV PSA / NIDEC LEROY SOMER)

La JV entre PSA et NIDEC LEROY SOMER conçoit et fabrique des chaînes de traction électriques pour tous les constructeurs automobiles. Le projet vise à développer de nouvelles technologies de machines électriques (extension de la gamme de moteurs à aimants pour couvrir toutes les applications électriques et hybrides, développement d’une gamme sans aimant pour s’affranchir des risques d’approvisionnement en terre rare, internalisation de la conception de l’électronique de puissance et des réducteurs). La R&D de ce projet est localisée à Carrières sous Poissy et la fabrication à Trémery pour une production dès 2023. 

Projet « Chaîne de Traction Electrique Efficiente »

Le développement de cette nouvelle chaîne de traction (composants : moteur électrique, onduleur, calculateur, OBC DC/DC, réducteur, pack batterie) au meilleur niveau d’efficience énergétique et accessible au plus grand nombre donnera lieu aux premières applications industrielles en 2023 sur le site de Trémery. La R&D du projet (environ 250 personnes) est localisée à Carrières sous Poissy et Poissy. Ce projet vise l’amélioration sensible de l’autonomie des véhicules électriques en optimisant notamment l’efficience énergétique pour un lancement sur plusieurs plateformes véhicules multi-énergie.

Projet « Charleville 2025 »

Le projet vise au développement et à l’industrialisation, dans la fonderie du Groupe PSA sur le site de Charleville, de nouveaux procédés de fonderie en vue de la fabrication de deux nouveaux composants: le carter de machine électrique et la liaison au sol des plateformes multi-énergie. Son déploiement sera accompagné notamment de l’automatisation des flux de production et du contrôle des pièces (usine 4.0).

Les projets en Bourgogne-Franche-Comté 

SCHRADER

Projet AMV

SCHRADER est un fournisseur de composants pour les lignes de climatisation automobiles (Valve de charge, PRV, valves de capteur…). Ainsi par le projet AMV, SCHRADER France veut devenir l’usine du groupe qui développe et produit, en France, les vannes actives des pompes à chaleur. L’objectif de ce projet est de contribuer à améliorer l’autonomie des véhicules électriques en fournissant aux constructeurs une solution active, robuste, simple et économique, pour piloter la pompe à chaleur. La vanne « Active Multiway Valve » (AMV) est innovante et brevetée, elle permet de réduire le nombre de vannes actives requit pour le thermal management. De plus, elle est configurable pour s’adapter au système de chaque constructeur. Pontarlier.

SOLVAY

Projet « Energain® »

Solvay propose de lancer un programme de développement et d’industrialisation de matériaux avancés pour les batteries du futur destinées aux voitures électriques, initié dans le cadre de l’ « Airbus des batteries ». Le Groupe pourrait investir près de 75 millions d’euros dans les cinq prochaines années pour mettre en oeuvre les phases de faisabilité technique et de démonstration industrielle du projet « Nouveaux solvants & additifs pour la batterie de Génération 3 » sur son site de Tavaux (Jura).

 

Le plan de soutien

Ce plan mobilise plus de 8 Mds€ d’aides, d’investissements et de prêts sur 3 axes :

  • renouveler le parc automobile français en faveur des véhicules propres ;
  • investir pour inventer et produire en France les véhicules de demain ;
  • soutenir les entreprises en difficulté et protéger leurs salariés.

Ce soutien massif de l’Etat s’accompagne d’engagements individuels et collectifs des grands donneurs d’ordre de la filière sur les relations avec leurs sous-traitants, sur la transition écologique ou sur la localisation de leurs activités stratégiques en France.

 

En savoir plus sur le site du ministère de la transition écologique 

La liste des projets sélectionnés dans le cadre du premier CORAM

La feuille de route technologique de la filière automobile

Le plan de soutien à l’automobile du 26 mai 2020