Inauguration de la plateforme Composites et Recyclage

Le 6 octobre dernier, le Cetim-Cermat* a inauguré la plateforme d’expérimentation et de démonstration dédiée au recyclage des matériaux composites et plastiques.

 

 

Déjà testée depuis quelques mois, cette ligne pilote démontre la viabilité de nouvelles technologies de valorisation des composites thermoplastiques, depuis la production de plaques en continu jusqu’à la production de pièces mises en forme.

 

 

Une machine, deux possibilités de recyclage des thermoplastiques

Avec la ligne pilote installée au Cetim-Cermat, à Mulhouse, à partir d’un équipement unique, deux façons de revaloriser ces matériaux lorsqu’ils arrivent en fin de vie :

  • la fabrication de plaques recyclées à partir de composites thermoplastiques et
  • l’Upcycling (utiliser des produits revalorisés pour produire des matériaux de qualité supérieure) de thermoplastiques non chargés en plaques fibrées.

Cet équipement permet aussi la réalisation de pièces de forme.
Ses secrets ? Une technologie inspirée de la fabrication de panneaux de bois et l’utilisation de modules.

Un marché porteur

« Actuellement, dans près de 90% des cas, malgré les développements technologiques de ces dernières décennies, les chutes de production de composites thermodurcissables et thermoplastiques et les produits en fin de vie partent en enfouissement », commente Séverine Thélier, responsable R&D - Innovation au Cetim-Cermat.

Pourtant leur usage se généralise, notamment dans l’automobile. Les dernières études sur le sujet estiment que le marché mondial des composites thermoplastiques progresse de plus de 5% par an actuellement et devrait dépasser les 10 milliards de dollars dès 2020 !

Afin de favoriser l’émergence d’une filière de recyclage en France, le Cetim-Cermat et le Cetim ont, dès 2011, décidé d’explorer ce domaine en lançant le projet Ecotreve, visant l’élaboration de matériaux hautes performances à partir de déchets plastiques et composites selon un principe d’économie circulaire. Mené avec trois industriels (Paprec Plastiques, le thermoformeur Plastiform et le chaudronnier plastique Airépur Industries) et deux laboratoires (l’institut de science des matériaux de Mulhouse et le laboratoire des sciences de l’ingénieur, de l’informatique et de l’imagerie Icube, à Strasbourg), il a notamment permis la construction d’une ligne pilote exploitant une piste inédite pour le recyclage des composites thermoplastiques.

 

 

 

« Les pièces à recycler sont déchiquetées en morceaux de plusieurs centimètres carrés et placés dans un réservoir d’alimentation en amont de la ligne. Ces broyats sont répartis grâce à un système vibrant sur une bande transporteuse pour constituer un lit homogène. Cette couche de matière est ensuite entraînée dans un outillage spécifique qui la chauffe et la presse pour obtenir, en sortie, des plaques continues consolidées, dont l’épaisseur peut atteindre 10 mm », explique David Rigel, chef de projet Ecotreve au Cetim-Cermat.

 

 

 

Vers l’industrialisation

Le projet Écotreve est arrivé à son terme fin 2016. La viabilité des technologies mises en œuvre sur cette ligne est prouvée. Plusieurs brevets ont été déposés ou sont en cours de dépôt par le Cetim et le Cetim-Cermat. Le centre compte ainsi faire émerger un projet pilote industriel à l’horizon 2020.

 

« Désormais, notre travail consiste à amener à maturité ces technologies et à les transférer chez des industriels », commente Séverine Thélier.

Source : Cetim-Cermat
*
Centre Régional d’Innovation et de Transfert de Technologie et centre associé du Cetim

Contact : Séverine Thélier - Cetim-Cermat

 

Partenaires du projet ECOTREVE

Airépur Industries, Paprec Plastiques, Plastiform, l’IS2M et Icube.

Soutiens financiers

La Région Alsace, l’Union Européenne avec le Fonds Européen de Développement Régional, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Département du Haut-Rhin, Mulhouse Alsace Agglomération, l’Eurométropole de Strasbourg, le GIP Objectif Meuse, la Région Franche Comté, le Grand Besançon, le Département du Doubs, BPI France.

Un projet co-labellisé : Pôle Véhicule du Futur et Pôle Fibres-Energivie

 

En savoir plus sur la plateforme 

A propos du Cetim-Cermat

En 2017, le Cetim-Cermat fête ses 40 ans !

Rappel de son rôle économique et technologique : voir le communiqué de presse

 

En savoir plus sur le Cetim-Cermat