10 février 2022

MCI vs PàC H2 : duel ou équipe gagnante ?

La conversion de l’hydrogène à bord d’un véhicule est réalisable par différentes technologies, telles que les turbines, les piles à combustible, les moteurs à combustion interne ou externe.

Ce zoom est focalisé sur 2 technologies pour apporter un éclairage rapide et généraliste. Sujet largement approfondi lors de la journée technique avec Liebherr à Colmar, le 22 mars 2022. 

MCI vs PàC H2 : duel ou équipe gagnante ?

Les véhicules hydrogène sur le marché sont des véhicules hybrides batterie-pile à combustible hydrogène.

La conversion est assurée par une pile à combustible, environnée d’un « système pile à combustible ». Les coûts sont encore élevés, le rendement bon sauf certains cas d’usage, et la durabilité variable selon technologie et usages.
La chaîne de traction étant électrique, les décélérations permettent une récupération d’énergie cinétique, et le véhicule a un excellent rendement en usages fortement transitoires comme des bus, bennes à ordures ménagères, camions livraison dernier kilomètre, …

Les véhicules et engins équipés de moteurs à combustion interne hydrogène font l’objet de très nombreux développements depuis 18 à 24mois. Plus de 100 projets recensés dans le monde…majoritairement en Asie et Amérique.

Les coûts sont proches de ceux des moteurs diesel et essence qu’ils remplacent, hors stockage qui est un dénominateur commun avec les autres moyens de conversion.
Les émissions de CO2 dépendent du rendement, parfois meilleur que celui des piles à combustible (en première approche et pour simplifier, à partir de 50-75% de charge) : tout dépend de l’usage et des points de fonctionnement !

Les émissions polluantes en particulier de Nox sont à la limite du mesurable donc deviennent négligeables. La fiabilité est connue, et les modifications par rapport au moteur thermique essence/diesel sont faibles.

La clé est la bonne technologie pour chaque véhicule et usage associé.
"Le monde ne se résume pas à la seule électrification batteries et piles à combustible".

Les enjeux de limitation des émissions de GES et polluantes sont adressées de façon relativement équivalente entre les 2 solutions lorsque bien utilisées.
Les coûts sont généralement non compétitifs pour le moment pour les piles à combustible, sauf cas spécifiques et avec subventions.

Les piles à combustible sont un secteur industriel d’avenir dans lequel investir maintenant MAIS les moteurs à combustion interne sont un secteur industriel actuel à préserver pour lequel la France est particulièrement en risque.

Le Tech'Day du 22 mars 

Le Tech'Day a rassemblé 180 participants avec une dimension européenne (Allemagne, Belgique, Italie, Suisse). 

Des spécialistes français et allemands de l’industrie, de la recherche ont apporté des éclairages neutres et factuels sur chacune des technologies afin de conduire aux "bons" choix.

Voir la synthèse

Contact 
  • Bruno Jamet - Directeur de programmes Pôle Véhicule du Futur
  • Les Pôles de compétitivité
  • Cluster Management Excellence
  • Qualiopi - Certification qualité délivrée au titre des actions de formation