VASCO, un projet structurant d'envergure

L’objectif de ce projet est d’obtenir une flotte 100% automatisée de véhicules de transport de containers entre la zone de déchargement et la zone de stockage.

Il vise à lever des verrous technologiques dans les domaines suivants :

  • Démontrer le guidage autonome sans infrastructure, précis et sécurisé de l’AIV*
  • Assurer des performances améliorées du système AIV guidé et en charge
  • Superviser automatiquement et optimiser le trafic de la flotte d’AIV 
  • Assurer une communication robuste entre le superviseur et les AIV
  • Accroitre la disponibilité des véhicules avec la station de changement de Power Pack
  • Réduire les gaz à effet de serre et la pollution sonore au travers de Power Pack full-électrique et hybride

* véhicule automatique AIV (Automotive Intelligent Vehicle)

Le cœur du marché ciblé est celui des zones portuaires maritimes.

Les véhicules et produits qui seront développés dans ce projet contribueront à la réduction de l’empreinte environnementale du transport de marchandises ainsi qu’à la sécurisation et à la rentabilité des zones portuaires.

Ce projet intègre l’optimisation des consommations énergétiques des véhicules de transport de containers en zone portuaire ainsi que l’utilisation de diverses énergies pour leur propulsion. Le système de PowerPack utilisé pour ces véhicules sera associé à un système de changement rapide et automatique de ces PowerPacks. Ceci favorisera le déploiement des énergies alternatives dans ces zones logistiques et permettra de réduire les émissions de CO2, d’améliorer la qualité de l’air et les nuisances sonores.

L’autre pilier majeur de ce projet est l’automatisation de la conduite de ces véhicules. L’automatisation des véhicules et du système de gestion de la flotte permettront une vitesse plus élevée des véhicules (sans risques pour les personnes) et de fluidifier le flot de déplacement des containers. La conséquence première sera un temps de déchargement des navires plus court et donc des gains importants en terme de rentabilité. Cela permettra aussi de réduire la taille de la flotte de véhicules. Les choix technologiques réalisés ne nécessiteront pas de modification de l’infrastructure « routière » des ports équipés permettant d’éviter d’importants frais de génie civil et d’immobilisation.

Avec ces 2 aspects, énergie et conduite automatisée, le projet VASCO répond à une véritable demande du marché du transport de biens et il apportera aux gestionnaires de ces zones portuaires une réelle valeur d’usage (vitesse de déchargement, sécurité, coûts d’exploitation, nombre de véhicules réduit…) en offrant non seulement une solution zéro-émission mais aussi un outil optimisé et dédié aux déplacements automatisés de containers en zone portuaire.

Porté par Gaussin Manugistique, en partenariat avec BA Systèmes, l’Ecole centrale de Nantes et l’Université de Lille, ce projet, d’un budget global de 15 M€, est financé dans le cadre du programme d’investissements d’avenir - PSPC projets de R&D structurants pour la compétitivité.

Gaussin Manugistique envisage de créer 450 emplois à l’issue du projet.

Contact : Gaussin Manugistique – Héricourt (70) - http://www.gaussin.com/

 

 

Qu'est-ce qu'un projet structurant – PSPC ?

Il s’agit de projets ayant vocation à structurer les filières industrielles ou à en faire émerger de nouvelles. Ces projets visent, par le financement de programmes ambitieux, à renforcer les positions des entreprises françaises sur les marchés porteurs et plus largement la position économique d’un tissu d’entreprises, en confortant ou construisant des relations collaboratives pérennes entre industries, services et organismes de recherche.

Ces projets sont d’une taille supérieure à ceux généralement financés par le Fonds unique interministériel (FUI), l'assiette devant en général être comprise entre 8 et 50 M€ et en cohérence avec la stratégie de R&D du ou des pôles de compétitivité labellisateurs. Ils peuvent couvrir l’ensemble du spectre de la recherche jusqu’au prototype industriel de préfabrication.

L'ensemble des domaines scientifiques et technologiques est concerné par cette mesure.