Lettre d’information
N°32 • février 2010

Sommaire
n°32
•  Editorial
•  Agenda
Editorial
par Arnold TRAMAILLE

L'indispensable mutation...

On ne peut pas ignorer le rapport, sorti ce début février, sur la filière automobile.

Dès sa création, le Pôle Véhicule du Futur avait anticipé la fragilité de la filière automobile en intégrant dans sa stratégie les termes « solutions pour véhicules et mobilités du futur ».

(Crédit photo : Pôle Véhicule du Futur)

Les travaux de cartographie que nous avons réalisés ont confirmé que le territoire du Pôle n’a pas seulement des compétences automobiles mais également dans d’autres secteurs liés à la mobilité et aux transports terrestres.

Notre mission principale est d’aider nos entreprises à innover, à se diversifier afin de réduire leur dépendance à la filière strictement automobile et augmenter ainsi la résilience de l’écosystème de nos deux régions.

Certes, c’est un travail de longue haleine, mais qui commence à porter ses fruits, comme l’a montré cette journée du 4 février avec la première livraison de F-City à la Communauté d’Agglomération du Pays de Montbéliard.

N’oublions pas que le développement du véhicule F-City aura fait travailler pas moins de 20 entreprises de la région, partenaires ou sous-traitantes de FAM Automobiles, que cette collaboration renforce également.

Un autre exemple est le système d’affichage tête haute, projet Misyv (cf. notre lettre n°30 de novembre 2009), développé en Alsace par la société Delphi Mechatronics, et que l’on verra demain se généraliser dans nos véhicules, comme l’ABS aujourd’hui.

Toute notre action est sous-tendue par la conviction que les projets que le Pôle initie et soutient aujourd’hui ont vocation à migrer à grande échelle dans les voitures de demain ; et donc, à contribuer aux emplois de demain. C’est une course de fond…

Arnold TRAMAILLE
Président du Pôle Véhicule du Futur

edito